Equitation icon_twitter icon_mail

Retrouvez ci-dessous les conseils de sécurité et les outils de prévention pour une pratique de la randonnée équestre en toute sécurité

JPEG - 68.4 ko
Bien choisir sa sortie

Il n’y a pas deux sorties identiques. Chacune est à définir, à préparer et à mener en fonction de son expérience, de l’expérience de son cheval et des conditions extérieures. Le label Centre de tourisme équestre vous permet de choisir un établissement spécialisé dans l’organisation d’activités de tourisme équestre, à savoir les promenades à l’heure ou à la journée, les randonnées sur plusieurs jours, etc...Label Centre de tourisme équestre

A retenir
  • Adapter la sortie à son expérience, à l’expérience de son cheval et aux conditions extérieures.
  • Le cavalier et le cheval ont besoin de s’habituer progressivement aux sorties en extérieur. Les plus expérimentés ouvrent et ferment la marche.
  • Bien choisir l’horaire et sa tenue en fonction de la météo ; prévoir un retour avant la tombée du jour.
  • Toujours prévenir quelqu’un de l’heure de son retour.
Se comporter en cavalier responsable

A retenir
  • Le contrôle du cheval avant le départ, à la pause et à l’arrivée, comporte l’inspection du corps et des membres. Inspecter aussi le harnachement et son bon ajustement.
  • Les cavaliers respectent les dispositions du Code de la route au même titre que les véhicules lorsqu’ils sont à cheval et que les piétons lorsqu’ils sont à pied. Le cavalier prévient de tout changement de direction et reste à une distance d’au moins 1 mètre des autres usagers croisés.
  • Les cavaliers veillent à respecter le milieu naturel, l’environnement végétal et la tranquillité des animaux en pâture. Il appartient au cavalier de se limiter aux chemins autorisés. Les plages peuvent être soumises à un accès réglementé.
  • On part au pas et on rentre au pas. On passe au pas et on se met en file indienne dès que qu’il y a un passage délicat. On ne trotte et ne galope que modérément, sur des sols souples avec une bonne visibilité.
  • Emporter une lampe frontale et des bandes réfléchissantes ou un gilet jaune de sécurité, en cas de temps couvert ou si un incident oblige à rentrer à la tombée de la nuit.
  • Au retour, bien s’occuper du cheval, nettoyer et ranger le matériel.
  • Les anomalies rencontrées lors de la randonnées sont à signaler au retour sur le site Suricate Suricate.
Les bons comportements à adopter en cas d’aléas

A retenir
  • Il faut s’arrêter en cas de chute d’un cavalier et / ou de fuite d’un cheval et rester groupés, sans courir.
  • Lorsqu’on est perdu, chercher un repère qui permet de se situer sur la carte ou consulter le GPS (de randonnée ou sur smartphone) peut aider.
  • En cas de matériel cassé, un lacet peut réparer une étrivière, une longe peut dépanner des rênes. Si un seul des deux sanglons de la sangle a rompu, il est possible de rester à cheval, au pas.
  • Si le cheval déferre, rentrer au pas, en empruntant les bas-côtés de la route, quitte à mettre pied à terre.
Outils de prévention
Pour en savoir plus

- Site internet de la Fédération française d’équitation (FFE)